Cinema

Miss Peregrine’s Home For Peculiar Children / Miss Peregrine et les Enfants Particuliers — Tim Burton

miss-peregrines-home-for-peculiar-children-montage
(Miss Peregrine – themightycastle)

The Gothic and odd Miss Peregrine’s Home for Peculiar Children brings back some of the Tim Burton spirit that was missing in his more recent movies like Big Eyes.

Burton uses his own baroque goth style to tell the mysterious story of Jake (Asa Butterfield). His grandfather (Terence Stamp) asks him to find Miss Peregrine to learn “the truth” about his real identity. Jake then finds himself in the world of the peculiar children, discovers he is peculiar too, and that he will have to use his particularity to help them fight the monsters that threaten their lives.

The original novel by Ransom Rigg already perfectly matches Burton’s world and its magic. Yet, the director manages to add his special touch when Enoch (played by Finlay MacMillan, who brilliantly turns into a cold-tempered yet endearing character) shows Jake his frightening talent for bringing half-destroyed dolls to life and making them battle it out in stop-motion technique, animated image by image, as seen in Frankenweenie.

Eva Green masters the role of the strict but fond Miss Peregrine and her obsession with time. Her interpretation of the pipe-smoking Burtonesque Mary Poppins is always accurate, without making her irritating. The other great surprise is Samuel L. Jackson, whose white blank stare and animal-like sharp teeth turn him into a totally scary and possessed Mr Barron.

This whole fantastic, poetic and weird universe of the movie can be summed up in Emma (Ella Purnell) and Jake’s dive into a sunken boat. The not really reassuring derelict boat clashes with the secure atmosphere of the calm sea around them.

While some scenes may be expected, triggering the “of course that would happen” reaction and we may want to know more about what happened to “ordinary” characters left behind when Jake moves to the peculiar world, like his dad, the movie still plunges you into the marvellous world of Miss Peregrine.

Miss Peregrine’s Home for Peculiar Children
Directed by Tim Burton
Starring Eva Green, Asa Butterfield, Ella Purnell, Samuel L. Jackson, Terence Stamp, Judi Dench…
Produced by Chernin Entertainment, Tim Burton Productions

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

missp2
(Miss Peregrine – theploughartscentre.org)

L’étrange Miss Peregrine et les Enfants Particuliers ravive un esprit Tim Burton qui semblait avoir un peu disparu dans ses derniers films tels Big Eyes.

Burton utilise son propre style baroque pour raconter la mystérieuse histoire de Jake (Asa Butterfield). Son grand-père (Terence Stamp) lui demande de trouver Miss Peregrine pour connaître “la vérité” sur sa véritable identité. Jake se retrouve alors dans le monde des enfants particuliers, découvre qu’il est lui-même particulier, et qu’il va devoir utiliser son talent pour les aider à combattre les monstres qui les menacent.

Le roman d’origine de Ransom Riggs fonctionne déjà à merveille avec l’atmosphère magique que l’on retrouve chez Burton, mais le réalisateur arrive tout de même à ajouter sa touche personnelle, comme par exemple lorsque Enoch (joué par Finlay MacMillan, qui se transforme brillamment en personnage assez froid mais pourtant attachant) montre à Jake son talent effrayant : amener des poupées à moitié détruites à la vie et créer un combat entre elles en stop-motion, avec une animation image par image comme dans Frankenweenie, un autre chef d’œuvre de Tim Burton.

Eva Green est parfaite dans le rôle de la sévère mais attachante Miss Peregrine et son obsession avec le temps. Son interprétation de la Mary Poppins “à la Burton”, fumant une pipe, est toujours très juste, sans la rendre agaçante. L’autre grande surprise du film est Samuel L. Jackson en Mr Barron. Son regard blanc et vide et les dents acérées comme celles d’un animal le rendent absolument terrifiant et presque possédé.

Cet univers à la fois fantastique, poétique et étrange peut être résumé dans la scène où Emma et Jake plongent dans la mer et se retrouvent dans une épave de bateau. Le bâtiment en ruines et peu rassurant contraste avec l’atmosphère de la mer complètement calme autour d’eux.

Bien que certaines scènes puissent déclencher la réaction typique de “bien sûr, ça allait arriver” et que l’on puisse désirer en savoir plus sur ce qui arrive à certains personnages “ordinaires” laissés derrière lorsque Jake entre dans le monde particulier, comme son père par exemple, le film vous plonge néanmoins dans le monde merveilleux de Miss Peregrine.

Miss Peregrine et les Enfants Particuliers
Réalisé par Tim Burton
Avec Eva Green, Asa Butterfield, Ella Purnell, Samuel L. Jackson, Terence Stamp, Judi Dench…
Produit par Chernin Entertainment, Tim Burton Productions

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s