Cinema

Money Monster – Jodie Foster

MoneyMonsterFeat
(Money Monster – aftercredits.com)

The movie starts with some weird scenes of a crazy dancing George Clooney (playing the role of Lee Gates) hosting a show called Money Monster. For the first five minutes, you may feel like “what the hell am I watching right now?” But hang on, as it is just escalating.

Lee Gates gives news about the financial markets and funnily advises the viewers of Money Monster on what and when to buy shares. It could all have been really great entertainment, if only Lee did not tip a company, promising it would turn everything into gold, and that ultimately lost $800m.

Many citizens lost their money, and one of them is Kyle Budwell (Jack O’Connell), who decided to start a live hostage taking on the set, threatening Lee with a gun and forcing him to wear a suicide-bomber jacket, while Patty Fenn (Julia Roberts) and other tech people are held hostages and try to calm the situation down. Kyle is angry, and pretty much destroyed, he wants some explanations about what happened, and here starts the suspense.

The movie, directed by Jodie Foster, and part of Cannes Festival out of competition selection, keeps the viewer on tenterhooks from beginning to end. The script is well written and entirely plausible, with a good rhythm and unexpected actions.

In this nearly “closed-doors” setting – most of the movie takes place on the TV set -, Julia Roberts is perfect as the calming force trying to find any kind of solution to save Lee and the other cameramen around. Jack O’Connell is a great discovery: he embodies hopelessness as many people in his situation – even in real life – should feel it. His mix of emotions between anger and sadness is well managed and not overacted.

As for George Clooney, he still has the talent we know him for, but we could expect him to be maybe a bit more involved. The stress that controlled him at the beginning of the hostage taking seems to disappear quite quickly after the real action started, and he turns into a confident and sometimes provocative man, which did not always make sense. It is definitely the true Lee Gates, always joking and with good punchlines, but it was probably too quick a change from the initial anxiety and fear.

Moguls and corruption is a recurrent topic in cinema, yet Jodie Foster manages to create something new with it. Money Monster is a good impression of a society in crisis, its consequences on people and the reaction of others who are not concerned either with the problem or with the hostage taking in itself.

A great impression of today’s society then, with great action that captivates you, even though there are some small flaws.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

DF-02563_r_rgb
(Money Monster – film-arcade.net)

Le film démarre avec les scènes plutôt étranges d’un George Clooney (jouant le rôle de Lee Gates) un peu fou dansant du hip hop sur le plateau de l’émission de télévision Money Monster. Pendant les cinq premières minutes, vous allez peut-être vous demander « mais qu’est-ce que je fais ici ? » Mais restez assis, ça ne fait que monter crescendo.

Lee Gates présente les actualités des marchés financiers et conseille les spectateurs de Money Monster de manière drôle et théâtrale sur les actions à acheter. Cela aurait pu rester un bon divertissement, si seulement Lee n’avait pas conseillé d’investir dans une entreprise qui a finalement perdu 800 millions de dollars.

Beaucoup de citoyens ont également perdu leur argent, et l’un d’eux est Kyle Budwell (Jack O’Connell), qui décide alors de faire une prise d’otage sur le plateau de l’émission, menaçant Lee avec une arme et le forçant à porter un gilet explosif, tandis que Patty Fenn (Julia Roberts) et les autres techniciens tentent de calmer la situation. Kyle est énervé, et même plutôt détruit, il veut des explications sur ce qui a provoqué cette immense perte, et là commence le suspens.

Le film, réalisé par Jodie Foster, et projeté au Festival de Cannes hors compétition, tient le spectateur en haleine du début à la fin. Le scenario est bien écrit et parfaitement plausible, avec un bon rythme et des rebondissements inattendus.

Dans ce quasi huis-clos (la majorité du film se déroule sur le plateau de l’émission), Julia Roberts est la force calme qui essaie de trouver des solutions pour sauver Lee et les autres techniciens et cameramen présents. Jack O’Connell est une belle découverte : il représente le désespoir tel que beaucoup dans sa situation (et même dans la vie réelle) doivent le ressentir. Le mélange d’émotions entre haine et tristesse est parfaitement maitrisé et jamais surjoué.

Quant à George Clooney, il a évidemment toujours ce talent pour lequel on le connaît, mais on pourrait peut-être attendre de lui qu’il soit plus impliqué. Le stress qui le rongeait presque au début du film semble disparaître assez rapidement quand l’action démarre, et il devient un homme confiant et parfois même provoquant, ce qui n’avait pas toujours de sens. C’est effectivement le vrai Lee que l’on retrouve là, celui qui blague et a toujours une bonne répartie, mais c’était probablement un changement un peu trop rapide par rapport à ses premières émotions qui étaient l’anxiété et la peur.

Les magnats et la corruption sont des sujets récurrents au cinéma, et pourtant Jodie Foster a réussi à créer quelque chose de nouveau. Money Monster est une bonne impression de la société en crise, des conséquences sur les gens « du peuple », de classe moyenne, et les réactions de ceux qui ne sont pas concernés soit par le problème soit par la prise d’otage en elle-même.

Le film présente donc une bonne illustration de la société actuelle, avec une action qui vous captive, même s’il reste quelques petits défauts.

 

Publicités

2 commentaires sur “Money Monster – Jodie Foster

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s