Music·Shows/Theatre/Exhibitions

My experience at the Main Square Festival / Mon expérience au Main Square Festival

Main-Stage

Enfin, le Nord accueille un festival qui attire de grandes têtes d’affiches et qui grandit d’année en année (allant jusqu’à devoir changer de la Grand Place d’Arras à la Citadelle). En réalité, le festival a lieu depuis 11 ans, et 2014 a été l’année charnière des 10 ans du rendez-vous. C’était mon premier Main Square, et mon père était à mes côtés pour partager cette expérience.

Nous arrivons vers 14h, prêts pour une après-midi et une soirée entières de concerts sous la chaleur caniculaire d’Arras (Pas-de-Calais) et armés de bouteilles d’eau et de brumisateurs. Le festival s’étend sur deux scènes : la première, la Main Stage où se produisent les “grands groupes”. Puis la Greenroom, pour les moins connus, ou pour les artistes régionaux ayant gagné le tremplin organisé par le festival, qui font alors découvrir leur musique à un public originaire du Nord, mais aussi de l’international (nous avons croisé beaucoup de Belges, mais aussi quelques Néérlandais et Anglais).

À cette heure, il est encore facile de changer de scène. Nous apprenons à connaître la disposition du festival, nous promenant parmi les différents stands des sponsors et les petites caravanes et baraques qui servent de restaurants, offrant de la nourriture pour tous les goûts. Il reste alors 30 minutes à attendre avant le début des concerts sur la Main Stage, et nous décidons donc d’aller écouter le groupe A-Vox sur la Greenroom. Ces deux frère et sœur, originaires de Champagne-Ardennes, mais étudiants à Lille, sont les gagnants du tremplin régional grâce à leur mix pop-electro qu’ils maîtrisent parfaitement. Ils savent d’ailleurs déjà garder le public avec eux malgré la chaleur et vous préparent pour les prochains artistes.

Nous quittons ensuite la Greenroom pour rejoindre la Main Stage où les Circa Waves ne vont pas tarder à jouer. Ces quatre garçons de Liverpool ont été une belle découverte pour commencer le festival. Leur style pop-rock est typiquement “British”, et ils vous donnent de l’énergie pour continuer à admirer les performances.

Environ une demie-heure de pause entre chaque concert nous donne juste le temps de nous rendre aux robinets pour remplir les bouteilles d’eau et ainsi survivre pour le reste du festival, et nous sommes de retour pour Twin Atlantic, l’un de mes coups de cœur. Ces jeunes écossais sont plein d’énergie et, eux aussi, font planner leur rock anglais dans tout le public, pour notre plus grand plaisir. Quelques chansons restent même en tête après le concert !

IMG_6245 - copie

Les Américains de Rival Sons arrivent ensuite sur scène dans une atmosphère totalement différente. Sur fond d’écran rouge où est inscrit le nom du groupe en lettres immenses et où des cow-boys donnent tout de suite le ton, le groupe commence un bon rock américain rappelant parfois Lynyrd Skynyrd. Ils cultivent tous leurs looks et leur musique et excellent dans leur domaine. Il commence alors à être difficile de se frayer un chemin dans la foule, les gens commencent à arriver en masse à cette heure, et être petit(e) n’aide pas vraiment dans les festivals, il faut l’avouer.

C’est là que les choses deviennent sérieuses. Alors que nous nous retournons pour jeter un regard à la foule, nous nous aperçevons que la zone de la Main Stage est déjà presque remplie. Les gens ne changent plus de scène pour garder leurs places dans la foule et tout le monde est prêt pour accueillir les Nordistes de Skip The Use. Comme prévu, c’est un accueil chaleureux pour ce groupe local et montant, et le leader Mat Bastard utilise son énergie légendaire pour nous faire participer : sauter, danser, chanter, et même jouer à un 1, 2, 3 Soleil géant. Avec eux, l’expérience live est définitivement différente et meilleure que les versions studios des morceaux.

C’est en soirée qu’arrive la tête d’affiche annoncée depuis l’ouverture des places pour le festival, Muse. Depuis le début de la journée, on croise déjà des dizaines de personnes arborant fièrement un T-shirt Muse, et ils attendent tous leur groupe favori. Comme à leur habitude, Muse mettent le feu à la scène, au public et au festival, aidés par des feux d’artifices et d’immenses ballons rebondissants sur la foule. Durant 1h45, tout le monde chante en chœur et en prend plein les yeux.

Il reste Madeon pour terminer le festival, mais épuisés par une journée complète et par la chaleur, et ayant de la route pour rentrer alors qu’il est déjà minuit, nous décidons de partir. Sortir de la Citadelle est une autre histoire. Plus tôt dans la journée, nous avions discuté de l’organisation du festival et vanté qu’elle était particulièrement bonne… elle l’était un peu moins pour la sortie. Avoir une immense queue et un bouchon pour sortir paraît logique à la vue de l’immense foule, mais le fait que certains poussent et écrasent (littéralement) pendant une demie heure pour absoluement sortir les premiers nécessiterait peut-être une plus grande surveillance et quelques remarques.

Dans l’ensemble cependant, le festival en lui-même reste une expérience incroyable. Vous pouvez admirer plusieurs groupes que vous connaissez, ou découvrir de nouveaux artistes, à un prix raisonnable et passer un bon moment en famille ou entre amis, le tout en gardant bien sûr de très bons souvenirs de ce jour.

Main Square Festival, Arras (Nord)
Prix en 2015 (les prix peuvent varier selon les années):
3 juillet: 49 euros
4 juillet: 59 euros
5 juillet : 49 euros
Pass 3 jours : 115 euros
Il est possible de camper sur place, voir les prix sur le site du festival :
http://mainsquarefestival.fr

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

IMG_6255 - copie

At last, Northern France has a festival which attracts lots of great artists and which is getting bigger and bigger (as far as having to change the venue from the main square to the Citadel of Arras). Actually, the festival has been taking place for 11 years, 2014 being the pivotal year of the 10th anniversary. This was my first Main Square, and my father was also part of the experience.

We arrived around 2pm, ready for a whole afternoon of gigs under the heatwave of Arras, Pas-de-Calais (Northern France) and armed with water and atomisers. The festival has two stages: first, the Main Stage where the so-called “biggest bands” perform. Then, the Greenroom for those who are sometimes less known, or for regional artists who won the springboard organised by the festival, and introduce their music to a regional audience, but also to an international one (Belgians for a huge majority, some Dutch and English too).

At that time, it is quite easy to move between the two venues (right beside each other). We get to know the area, wandering around the several stalls of sponsors and the itinerant restaurants offering food for everyone. Still 30 minutes to wait before the beginning of the gigs on the Main Stage, so we decide to watch A-Vox perform in the Greenroom. Those two siblings originally from Champagne-Ardennes (North-East France), but studying in Lille, won the regional springboard with this pop-electro mix they master perfectly. They already know how to keep the audience with them in spite of the heat and prepare you for the next bands to come.

We then leave the Greenroom to join the Main Stage where Circa Waves are going to play. Those four guys from Liverpool were a great discovery to begin the festival. Their pop-rock style is typically British, and they warm you up and give you energy for the rest of the day!

Half an hour break gives you enough time to make your way to the taps and have some more water to survive during the whole festival, and we are already back for Twin Atlantic, one of my favourites. Those young Scottish guys are full of energy and typical British pop-rock sounds invade the area for our greatest pleasure. Some of the songs stay in your head even after the gig.

Greenroom

The Americans from Rival Sons then take the stage with a totally different atmosphere. In front of a red screen with their name in big letters and images of cow-boys, the band starts a heavy American rock, with some parts reminding of Lynyrd Skynyrd. They all cultivate their looks and music and they excell in their instruments (or voice). It is harder to find a place here in the crowd, people start coming at that time, and being small does not help in festivals.

This is when things are getting serious. As we turn to see the crowd, we realise the area in front of the Main Stage is already nearly full, people do not move anymore to keep their spot and are ready to welcome the “Nord”’s native band Skip the Use. As expected for this local and rising band, it is a warm welcome, and the leader Mat Bastard uses his energy to make people jump, dance, sing and even play a giant ”1,2,3 soleil” (French equivalent of “Statues” or “Red Light Green Light” game). With them, the live experience is definitely different and much better than the album versions of the songs.

At the end of the day come the headliners, the expected Muse. Since the beginning, you cross path with people proudly wearing Muse tee-shirts, and they are all there waiting for their favourite band. As usual, they set the stage, the audience and the festival on fire with fireworks and huge balloons. During more than one hour and a half, people sing along and everyone was amazed by the show.

Still Madeon left after Muse, but exhausted by the whole day and the warm weather, and having some time to go back home while it is already midnight, we decide to head back. Going out of the Citadel is another story. Earlier during the day, my father and I were discussing that the organisation was really good, but it was a bit less for this. A huge queue can be understood, but people pushing each other during half an hour because they absolutely want to go out maybe needs a bit of “authority” and remarks.

Anyway, the festival itself is an incredible experience. You can watch several bands you know well or discover some new artists at a reasonable price and have a great time with family or friends, keeping a great memory of this day.

Main Square Festival, Arras (Northern France)
2015 prices (prices may vary year on year):
3rd July: 49 euros (£34)
4th July: 59 euros (£41)
5th July: 49 euros (£34)
3 day pass: 115 euros (£81)
Camping on the site (find prices on the website)
http://mainsquarefestival.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s